De gros investissements sont nécessaires pour le secteur des transports d'Afrique du Sud

15 juin 2011

Le ministre des transports d’Afrique du Sud a déclaré qu’un investissement massif était nécessaire pour améliorer l’infrastructure ferroviaire, routière et maritime du pays.

Sibusiso Ndebele estime que 200 milliards de Rands (20,3 milliards d’euros) sont nécessaires pour permettre au pays d’être concurrentiels sur les marchés internationaux.

« Nous comprenons bien que le trésor national n’est pas suffisant pour financer la totalité des besoins du secteur des transports, » a-t-il déclaré au Cap à l’ouverture d’une conférence d’investisseurs internationaux.

C’est ainsi qu’il remarqua que les partenariats entre les entreprises nationales et le secteur privé étaient essentiels pour débloquer le niveau d’investissements requis.

« Il est important de donner un nouvel élan aux investissements dans notre secteur afin de moderniser totalement notre système des transports de manière à ce que notre économie soit concurrentielle sur la scène internationale, » a confirmé M. Ndebele.

Le ministre des transports a ajouté que depuis longtemps, des investissements insuffisants associés à un mauvais entretien, des systèmes vétustes et un manque d’intégration avaient négativement affecté le réseau national des transports.

 

 


Catégories: Transport

Abonnement au bulletin d’information

Abbonez-vous à notre bulletin trimestriel pour recevoir des mises à jour de ICA

Savoir Plus