Le futur du Kenya se trouve dans la géothermie

4 décembre 2009

Le Kenya disposerait de suffisamment de ressources pour qu'une majorité de sa production d'électricité provienne des énergies propres, selon un rapport de l'Association Kenyane des Manufacturiers, publié mardi 2 décembre 2009 par l'agence PANA.

Le potentiel en géothermique est en effet estimé à 7 000 MW. Le principal obstacle à l'utilisation de cette énergie serait le manque de fonds, le coût du développement de la vapeur étant très élevé.

Toujours selon le rapport, le gouvernement Kenyan travaillerait en ce moment sur la meilleure manière d'exploiter la géothermie et devrait ensuite lancer un appel aux promoteurs locaux ainsi qu'aux banques partenaires du développement.

L'Agence Française de Développement (AFD) a déjà fait part de sa volonté d'investir dans les énergies propres au Kenya.

Jean-Michel Debrat, directeur général adjoint de l'AFD a déclaré à l'agence de presse Xinuha que l'énergie verte contribue à la lutte contre la pauvreté et à la promotion de la croissance économique :

"La France, comme d'autres partenaires, s'engage à aider le Kenya à développer son programme d'électricité verte".


Abonnement au bulletin d’information

Abbonez-vous à notre bulletin trimestriel pour recevoir des mises à jour de ICA

Savoir Plus