BIDC: Plus de collaboration franco-africaine pour les projets d'infrastructure

9 novembre 2009

La Banque d'Investissements et de Développement de la Cédéao (BIDC) a annoncé son intention de coopérer davantage avec les entreprises françaises dans le domaine des infrastructures d'énergie, NTIC et de transport aux pays d'Afrique de l'Ouest.

Christian Adovelandé, président de l'organisation, a fait cette annonce lors de la visite d'une délégation d'hommes d'affaires français cette semaine au Togo.

L'avis fait suite à une déclaration du directeur général du groupe français Bollore, Gilles Alix, qui a annoncé son intention d'investir dans les infrastructures de transport en Afrique.

Ce dernier souhaite investir 250 et 130 millions d'euros dans les ports de Pointe Noire en République Démocratique du Congo et de Cotonou au Bénin, a rapporté le magazine Réussir.

M Alix a expliqué que son entreprise compte également s'intéresser aux trains et a fait appel aux investisseurs potentiels.

"Le rail est un super moyen de transport mais il faudra que les Etats et les bailleurs de fonds s'intéressent à la construction des infrastructures ferroviaires," a-ti-il déclaré lors d'une conférence de presse.


Abonnement au bulletin d’information

Abbonez-vous à notre bulletin trimestriel pour recevoir des mises à jour de ICA

Savoir Plus