La technologie de l'information et des communication en Afrique a fait l'objet de discussions lors d'un forum de jeunes à la Banque Mondiale

5 août 2010

Utiliser la puissance de la technologie de l’information et des communications (TIC) dans les programmes d’engagement des jeunes a été l’une des questions examinées durant un récent événement au Nigeria.

Environ 30 jeunes se retrouvèrent à l’un des bureaux de la Banque Mondiale à Abuja le 14 juillet pour parler de leur rôle dans le développement de ce pays de l’Ouest de l’Afrique et l’importance du partage de l’information fut soulignée.

Afin de renforcer la participation des jeunes dans les programmes de la Banque Mondiale il fut convenu qu’Internet et d’autres moyens de communication devraient être utilisés pour y parvenir.

S’exprimant lors du forum, Onno Ruhl, directeur national de la Banque Mondiale au Nigeria remarqua : « Il est essentiel pour nous en tant que praticiens du développement, de penser à intégrer les jeunes dans le processus de développement. »

Pendant ce temps, environ un million d’emplois pourraient être créés au Nigeria grâce au secteur de la TIC, selon un récent article du Vanguard, qui nommait les logiciels et les technologies de traitement agricole comme faisant partie des domaines ayant un potentiel.

Harnessing the power of information and communications technology (ICT) in youth engagement programmes was one of the issued discussed during a recent event in Nigeria.

Some 30 young people gathered at the World Bank country office in Abuja on July 14th to talk about their role in the west African country's development and the importance of information sharing was underlined.

In order to strengthen youth involvement in World Bank programmes, it was resolved that the internet and other mediums of communication should be used more to achieve this.

Speaking at the forum, Onno Ruhl, country director for the World Bank in Nigeria, commented: "It is really important for us as practitioners of development to think of factoring youth into the development process."

Meanwhile, an estimated one million jobs could be created in Nigeria thanks to the ICT sector, according to a recent article in Vanguard, which cited software and agricultural processing technologies as some of the areas with potential.


Catégories: TIC

Abonnement au bulletin d’information

Abbonez-vous à notre bulletin trimestriel pour recevoir des mises à jour de ICA

Savoir Plus