L'Afrique doit embrasser l'environnementalisme

14 septembre 2010

Il a été déclaré qu’il est temps que l’Afrique embrasse l’environnementalisme.

Le Dr Janice Golding, chercheur honoraire associé au département de conservation des plantes à University of Cape Town en Afrique du Sud  écrivait des articles pour Business Day lorsqu’elle fit cette remarque.

Elle a observé que le continent doit adopter une philosophie écologique si l’on veut réduire l’empreinte carbone qui affecte les masses continentales.

Dans ce but, des projets concernant l’énergie et l’eau vont devoir être mis en œuvre.

« L’Afrique doit également cultiver des champions de l’environnement et des penseurs qui vivent par leur cœur, qui sont attachés à la terre et peuvent formuler un discours indigène environnemental qui offre une autre option au message environnemental néo-impérialiste des pays de l’Ouest, » ajouta le Dr Golding.

Elle remarqua que des limites doivent être fixées afin que la philosophie environnementaliste de l’Afrique puisse être correctement définie.

La Banque pour le Développement Africain a récemment annoncé que des investissements entre 30 milliards de dollars US (20 milliards de livres sterling) et 50 milliards de dollars US dans un système d’assainissement allaient être nécessaires si cette zone doit s’améliorerbetween $30 billion (£20 billion) and $50 billion of investment in sanitation systems if the area is to improve.
 


Catégories: Eau, Energie

Abonnement au bulletin d’information

Abbonez-vous à notre bulletin trimestriel pour recevoir des mises à jour de ICA

Savoir Plus