AfDB : un prêt de 61 millions de dollars US dans les fibres optiques d'Afrique de l'Ouest

1 octobre 2009

Le African Development Bank Group (AfDB) (Groupe Bancaire pour le Développement Africain) a approuvé un prêt de 61 millions de dollars US (38,1 millions de livre sterling) pour le projet Main One dont l’objectif est de fournir de meilleures connexions en large bande à l’Afrique de l’Ouest.

La Côte d'Ivoire, les Canaries, le Maroc, le Sénégal, le Nigeria et le Ghana sont parmi les pays qui devraient bénéficier de l’installation d’un câble sous-marin de 7000 km devant relier les villes de Lisbonne, Accra et Lagos.

AfDB déclara que cette contribution était en ligne avec son modèle d’investissement dans le secteur privé et ses priorités plus larges concernant l’infrastructure.

Le projet dont le coût total s’élève à 240 millions de livres sterling, devrait permettre une diminution de 50% du coût des communications en large bande au Nigeria et au Ghana.

Dans des informations associées, l’expert soudanais en télécommunications Mohammed Ali Bouhelal déclara au forum de Dakar Perspectives for Fixed High Debit and Mobile in Africa (Perspectives pour un Haut Débit Fixe et Mobile en Afrique) que des investissements dans les fibres optiques étaient « important ».

La Senegalese Press Agency rapporta qu’il avait déclaré : « La fibre est l’avenir du continent ». <br/>

 


Catégories: TIC

Abonnement au bulletin d’information

Abbonez-vous à notre bulletin trimestriel pour recevoir des mises à jour de ICA

Savoir Plus