Les experts se réunissent pour discuter du financement de l'énergie renouvelable en Afrique

9 juin 2016

Plus de 150 acteurs du secteur privé et public ont participé à un débat animé sur la meilleure manière d'accélérer le financement du développement de l'énergie renouvelable en Afrique, lors d'une réunion récemment organisée par l'ICA.

Augmenter le financement intérieur africain pour le développement de l'énergie renouvelable, introduire des tarifs qui reflètent les coûts, promouvoir la participation locale au sein de la production, réduire les investissements risqués et l'importance d'un financement précoce figuraient parmi les sujets abordés par le débat d'experts, qui s'est tenu à Lusaka, en Zambie, le 26 mai 2016, et qui coïncidait avec la réunion annuelle de la Banque africaine de développement.

Animé par le Dr Jacqueline Chimhanzi, stratège principale chez Industrial Development Corporation (IDC), les principales conclusions du débat d'experts furent les suivantes :

  • L'Afrique a besoin de "s'examine de l'intérieur" et d'identifier la meilleure manière d'augmenter le financement pour le développement de l'énergie renouvelable en utilisant un financement intérieur, plutôt que de dépendre des contrats d’achat d’énergie (PPA) libellés en dollars américains, qui sont coûteux pour les économies africaines. Encourager les fonds de pension africains à investir dans l'énergie renouvelable a constitué l'un des exemples d'utilisation d'un financement intérieur ;
  • L'intégration régionale et du marché doit être accélérée afin de promouvoir la production, l'entretien et la maintenance locaux des technologies inhérentes à l'énergie renouvelable.
  • Les systèmes d'atténuation des risques doivent être renforcés de manière à protéger les investisseurs, tandis que l'établissement de fonds de garantie sous-régionaux doit être intensifié ;
  • L'introduction de tarifs reflétant les coûts doit être accélérée, de manière à promouvoir l'investissement du secteur privé, en tenant compte des questions inhérentes à l'accessibilité des prix et à la croissance inclusive ;
  • Les niveaux de financement précoce doivent être augmentés de manière significative, tandis que les informations relatives au financement disponible doivent être rendues davantage accessibles aux promoteurs de projet, y compris aux entrepreneurs locaux.

En plus du Dr Chimhanzi, le panel d'experts était composé des personnes suivantes :


Catégories: Energie, Réunions, Informations générales

Abonnement au bulletin d’information

Abbonez-vous à notre bulletin trimestriel pour recevoir des mises à jour de ICA

Savoir Plus