Communiqué de presse: ICA convient d’étendre la participation; Augmentation importante des engagements financiers à l'Afrique

19 mai 2011

  • Consensus entre les membres du Consortium pour les infrastructures en Afrique pour ouvrir l’organisation aux pays du G20.
  • Importante augmentation du financement du développement des infrastructures en Afrique, avec des engagements progressant de 40% pour atteindre 55 milliards de $ US en 2010.
  • Les membres de l’ICA réaffirment leur engagement d’œuvrer ensemble pour soutenir le développement des infrastructures en fonction des priorités de l’Afrique telles que le Programme pour le Développement de l’Infrastructure en Afrique (PIDA).

Se félicitant de la priorité accordée par les pays du G20 à l’accroissement de l’investissement dans les infrastructures dans les pays en développement, les membres du Consortium pour les infrastructures en Afrique (ICA  - www.icafrica.org) sont convenus, lors de leur réunion annuelle, d’élargir le cercle de leurs membres et d’inviter les pays du G20 à les rejoindre.

Pendant la réunion de deux jours qui s’est tenue cette semaine à Paris, les délégués ont été informés par le Secrétariat de l’ICA que les engagements financiers externes totaux pour des projets africains d’infrastructures ont augmenté de 40% en 2010 pour atteindre 55 milliards de $ US, avec une progression de 40% des investissements des seuls membres de l’ICA, alors que les investissements du secteur privé ont retrouvé les niveaux enregistrés avant la crise économique mondiale.

Les membres de l’ICA ont également réaffirmé leur engagement à soutenir les initiatives contrôlées et dirigées par les Africains pour gérer le développement des infrastructures à travers tout le continent. Ils se sont félicités de l’Initiative présidentielle des champions de l’infrastructure (PICI) lancée par le Président d’Afrique du Sud M. Zuma et de l’Architecture institutionnelle pour le développement des infrastructures en Afrique (IAIDA) promue par l’Union africaine, en tant qu’initiatives menées par les Etats membres et les organisations régionales en soutien au Programme pour le développement des infrastructures en Afrique (PIDA).

L’initiative visant à élargir le cercle des membres aux pays du G8 et du G20 a été conduite par le Gouvernement français, qui a accueilli la réunion annuelle dans ses fonctions de président actuel des G8 et G20. En introduisant cette question à la réunion, M. Philippe Thiebaud, directeur au Ministère des Affaires étrangères et européennes, a mis l’accent sur le Plan d‘Action pour le Développement adopté par les chefs d’Etat et de gouvernement lors de leur réunion à Séoul en 2010, et la priorité accordée par les pays du G20 au développement des infrastructures en Afrique.

« L’ICA a un rôle important à jouer pour renforcer la coordination entre les responsables du financement, de la planification et de la mise en œuvre », a déclaré M. Thiebaud. « Avec autant d’investissement arrivant en Afrique en provenance des pays du G20, l’ouverture de l’ICA des pays du G8 à l’ensemble du G20 constituera une étape naturelle et progressive qui ne peut que contribuer positivement au succès du Plan d’Action du G20 pour le Développement ».

Commentant l’extension des engagements pour les investissements d’infrastructure en Afrique, Bobby J. Pittman, Vice-président de la Banque africaine de Développement, a déclaré :

« C’est une période passionnante pour le développement des infrastructures en Afrique. L’augmentation des engagements est extrêmement encourageante et montre l’impact positif que l’ICA a eu dans la mobilisation du financement. Mais qu’elle est la prochaine étape ? Il nous faut établir des liens entre les promoteurs de projets et les bailleurs de fonds potentiels. Il nous faut communiquer des idées et des propositions. Une piste pourrait être de développer un ‘marché virtuel’ où les promoteurs de projets et les investisseurs potentiels pourraient se rencontrer ».

Le Coordinateur de l’ICA, Hassan Mohamed, a ajouté :

« Le Programme de Développement des Infrastructures en Afrique, pris en charge et mis en œuvre par l’Afrique pour l’Afrique, constitue une importante ‘feuille de route’ et contribuera à développer un plan à long terme pour la fourniture d’infrastructures transfrontalières de meilleure qualité. Les membres de l’ICA sont pleinement déterminés à travailler ensemble à le soutenir ».Fin

Notes aux édite

  1. La 7ème réunion annuelle du Consortium pour les infrastructures en Afrique (ICA) s’est tenue à Paris les 17 et 18 mai 2011. Organisée par le Ministère français des Affaires étrangères et européennes, la réunion a rassemblé de hauts représentants des gouvernements du G8, des agences multilatérales telles que la Banque africaine de Développement, la Banque mondiale, la Commission européenne et la Banque européenne d’Investissement, et des institutions africaines telles que la Commission de l’Union africaine et les Communautés économiques régionales.
  1.  Le Consortium pour l’infrastructure en Afrique a pour rôle de contribuer à l’amélioration des conditions de vie et de la situation économique des populations africaines en encourageant et en soutenant la promotion des investissements dans les infrastructures en Afrique. Dans son rôle de catalyseur, l’ICA s’emploie à renforcer et à accélérer le développement de l’infrastructure en Afrique et à contribuer à éliminer les blocages techniques et politiques. L’ICA a été lancée lors du Sommet du G8 de 2005.
  1. Une déclaration finale de la réunion sera publiée sur le site Internet de l’ICA – www.icafrica.org – d’ici deux semaines. Les chiffres définitifs concernant les niveaux du soutien financier extérieur pour le développement des infrastructures en Afrique seront publiés dans le Rapport annuel de l’ICA pour 2010 qui devrait être disponible d’ici deux à trois mois.
  1. De plus amples informations concernant le Programme pour le Développement de l’Infrastructure en Afrique (PIDA) figurent sur le site : http://afdb.org/en/topics-and-sectors/initiatives-partnerships/programme-for-infrastructure-development-in-africa-pida/ .
  1. De plus amples informations concernant le Plan d’Action du G20 pour le Développement figurent sur le site : http:/media.seoulsummit.kr/contents/dlobo/E4. ANNEX2.pdf  .
  1. Les demandes de la part des médias sont à adresser à :

Nick Sheppard, Communications Consultant, Infrastructure Consortium for Africa, E-mail : n.sheppart@afdb.org, Tel: + 44 7724 241214

 


Abonnement au bulletin d’information

Abbonez-vous à notre bulletin trimestriel pour recevoir des mises à jour de ICA

Savoir Plus