Déclaration finale - Réunion des Membres novembre 2011

19 décembre 2011

Les membres du Consortium pour les infrastructures en Afrique (ICA) se sont réunis les 22 et 23 novembre 2011 à Tunis, sous la présidence conjointe de MM. Alex Rugamba, directeur du département du NEPAD, de l’intégration régionale et du commerce à la Banque africaine de développement (BAD), et de Max-Olivier Gonnet, sous-directeur de la sécurité alimentaire et du développement économique au ministère français des Affaires étrangères et européennes.

  Outre les pays du G8, l’ICA avait adressé des invitations au G20, compte tenu de l’élargissement de l’ICA préconisé par le Groupe de travail développement du G20. Des représentants de l’Afrique du Sud, de l’Arabie saoudite, de l’Inde et de la Turquie étaient présents en qualité d’observateurs.

  Cette réunion avait pour objectif essentiel de permettre aux membres de l’ICA et aux observateurs de prendre connaissance des progrès accomplis depuis la précédente réunion de mai 2011. Les activités de l’ICA ont été présentées à l’aune des objectifs de son Plan d’action stratégique 2010-2012, tout en tenant compte des activités et des orientations stratégiques futures de l’organisation.

  L’ordre du jour était axé sur les orientations que pourrait suivre l’ICA à la suite du rapport définitif du Programme de développement des infrastructures en Afrique (PIDA), qui sera examiné en janvier 2012 au sommet de l’Union africaine, ainsi qu’en fonction des résultats du pilier Infrastructures du Groupe de travail développement du G20. Des présentations ont été consacrées aux trois grands piliers des activités de l’ICA (coordination, promotion de programmes régionaux d’infrastructures, savoir et information), ainsi qu’aux questions de planification, de gestion et de personnel. Le deuxième jour, un atelier a été consacré à l’élaboration des projets, et à la plateforme  d’échange des projets (« Faciliter les engagements et la coordination de projets »).

  On trouvera à l’annexe 1 un exposé d’ensemble des présentations (sessions 3 à 6) et des ateliers. La liste des participants figure à l’annexe 2.

 

Principaux sujets abordés et résultats

Allocution de bienvenue et intervention liminaire

  M. Bobby Pittman, vice-président de la BAD chargé des infrastructures, de l’intégration régionale et du secteur privé, a souhaité la bienvenue aux membres de l’ICA et aux observateurs du G20, et a livré à un exposé succinct de la précédente réunion des membres annuelle, accueillie en mai 2011 par la France. Il a également présenté brièvement les importants résultats des travaux du Groupe de travail Développement du G20, et du sommet de novembre 2011 du G20, qui s’inscrivent dans le cadre du Plan d’action des banques multilatérales de développement et du rapport du Panel de haut niveau du G20.

  M. Rémy Rioux, sous-directeur au ministère français de l’économie, des finances et de l’industrie, a présenté en détail les résultats du pilier Infrastructures relevant du Groupe de travail Développement du G20. Il a souligné l’importance que le G20 attache au développement des infrastructures. Il a également mis en exergue le rôle de l’ICA dans ce processus, notamment en ce qui concerne la qualité des informations (Sokoni, AIKP, évaluation des mécanismes existants de préparation des projets), ainsi que le suivi et le soutien des projets d’infrastructures retenus par le G20 pour l’Afrique. Une discussion s’est alors engagée autour du rôle accru qui devrait incomber à l’ICA en 2012 et au-delà. Les membres reconnaissent que ce mandat renforcé émanant du G20 impose de consacrer davantage de moyens au Secrétariat de l’ICA. Ces activités et programmes complémentaires auront une forte incidence sur les activités de planification et de mise en œuvre qui seront présentées par le prochain Plan d’action stratégique de l’ICA (SBP).

 

Résultats stratégiques de la réunion

  • Les membres ont convenu que l’ICA devra continuer à travailler à son élargissement, et s’ouvrir à de nouveaux membres en les informant de ses activités et de ses orientations, et en les invitant à ses réunions stratégiques. Il a été demandé à l’ICA d’inviter le Mexique, État qui exercera la prochaine présidence du G20, en qualité de nouveau membre potentiel, les comptes rendus des résultats des travaux du G20 en 2011 et des progrès accomplis sous la nouvelle présidence en 2012 étant assurés par la France. Le Secrétariat de l’ICA rendra compte des résultats de ces initiatives en faveur de l’élargissement lors de la prochaine réunion annuelle prévue en  2012.
  • L’ICA entreprendra également à une évaluation des performances des mécanismes existants de préparation de projets en Afrique, qui sera soumise au G20. Cette étude portera sur le montant des fonds disponibles, l’accessibilité de ces mécanismes, et leur efficacité, en se fondant sur le recensement en cours de ces facilités, et sur l’actualisation du Guide d’élaboration des projets à l’intention des utilisateurs publié en ligne par l’ICA.
  • Il est recommandé à l’ICA d’user de sa capacité de synthèse pour effectuer des synergies stratégiques, notamment entre les réalisations du G20 issues du rapport du Panel de haut niveau, le Plan d’action des banques multilatérales de développement et le PIDA. Une attention particulière devra être accordée aux projets régionaux exemplaires.
  • L’ICA procédera à un examen à mi-parcours du Plan d’action stratégique (SBP), dont il rendra compte lors de la prochaine réunion de l’ICA. Les résultats de cet examen, conjugués avec les suites à apporter aux recommandations issues des nouvelles initiatives du G20, devront être pris en compte dans l’élaboration d’un nouveau SBP d’ici à la fin de l’année 2012.
  • L’ICA entreprendra une évaluation de ses moyens, compte tenu du rôle qui lui revient dans le cadre du PIDA et du Plan d’action du G20, et en fera rapport lors de la prochaine réunion. Cette étude permettra de mieux cibler la recherche de moyens complémentaires pour mettre en œuvre les nouveaux programmes. La DFID a précisé que le Royaume-Uni pourrait faciliter la réalisation de cette étude.
  • Les membres de l’ICA ont été informés de la transformation de l’AICD en AIKP, qui servira de plateforme de connaissances au consortium. L’équipe de la BAD a présenté un rapport d’étape sur l’AIKP. Il en ressort que la mise en œuvre de la deuxième phase fait apparaître un besoin de financement de l’ordre de 6,6 millions de dollars. Les membres de l’ICA sont encouragés à accorder leur soutien à l’AIKP. L’ICA est invitée à étudier de près l’évolution des modes de financement des infrastructures, ainsi que les sources non traditionnelles de financement, telles que les fondations et les fonds d’investissement climat, appelés à jouer un rôle croissant en Afrique. Le recours à de nouveaux outils comme les garanties et les obligations a également été recommandé, afin d’accroître les investissements dans le secteur des infrastructures.
  • Les membres de l’ICA ont approuvé dans leurs grandes lignes les orientations et les réalisations de l’ICA pour 2011. Ils ont salué la qualité de ses nouveaux outils de partage de connaissances, ainsi que l’efficacité de son action de coordination entre les plates-formes sectorielles, en dépit de son personnel restreint.

  En conclusion, la présidence a remercié les participants pour la qualité de leurs contributions au débat, et a noté que le consortium s’était montré apte à maintenir la question des infrastructures au premier plan de l’ordre du jour des principales parties prenantes. Le PIDA, en particulier son Plan d’action prioritaire (PAP), et l’Agenda du G20, offrent l’occasion d’ouvrir une nouvelle étape pour l’ICA, en élargissant sa composition, tout en conservant la souplesse qui caractérise le fonctionnement de cette entité depuis ses débuts. La présidence a annoncé le départ de Bobby Pittman, vice-président de la BAD chargé des infrastructures, de l’intégration régionale et du secteur privé, et celui de Bernhard Tilemann, conseiller du coordinateur de l’ICA. Elle leur a exprimé ses remerciements et sa gratitude pour le soutien qu’ils ont accordé à l’ICA au cours des deux dernières années.

 

Date et lieu de la prochaine réunion

  La date et le lieu de la prochaine réunion des membres de l’ICA, prévue au printemps 2012, seront annoncés à une date ultérieure.

 

Pour lire la déclaration complète avec les annexes, téléchargez le document ici


Abonnement au bulletin d’information

Abbonez-vous à notre bulletin trimestriel pour recevoir des mises à jour de ICA

Savoir Plus