Un plan de développement pour la Somalie

17 September 2013

BBC Afrique

L'Union européenne (Ue) accueille lundi une conférence à Bruxelles sur un nouveau plan de développement pour la Somalie.

Le processus du nouveau plan de développement, qui a été approuvé lors d'une conférence sur l'efficacité de l'aide en 2011, vise à donner aux pays fragiles plus de pouvoir pour décider de leurs besoins de développement.

Déchirée par une guerre depuis plus de deux décennies, la Somalie est le neuvième pays à adopter ce nouvel accord de développement. Le pays est un bon test pour le nouvel accord. Il correspond tout à fait aux critères d'un État fragile, étant donné que pendant six années consécutives, il était en tête de liste des États les plus défaillants au monde.

Le nouvel accord de développement met l'accent sur la paix et la construction de l'État.

En lai ssant la somalie piloter le plan de développement, ses partenaires au niveau international veulent donner plus de pouvoir aux autorités de Mogadiscio pour déterminer la voie à suivre, plutôt que de laisser des consultants étrangers coûteux identifier les priorités.

L'UE et la Somalie font valoir que c'est maintenant le bon moment pour adopter ce nouvel accord.
Elles indiquent que le pays est entré dans une nouvelle ère, avec un nouveau gouvernement plus légitime et des progrès au niveau sécuritaire.

Mais d'énormes problèmes demeurent.

Selon un récent rapport de l'ONU la mauvaise gestion financière se poursuit à une grande échelle, une accusation que le gouvernement somalien a démentie.

Le gouvernement qui ne cont rôle qu´une petite partie du territoire somalien. Mogadishio s'appuie en effet sur des milliers de troupes étrangères pour sa sécurité.

La république autoproclamée du Somali land - un vaste territoire dans le nord-ouest refuse d'assister à la conférence. Et sans son implication, tout impact du nouveau plan pourrait être limité.


Categories: General

Subscribe to @ISSUE

Subscribe to our quarterly newsletter to get up-dates from the ICA

Learn More