La BID et la BAD octroient un milliard de dollars pour des projets en Afrique

29 December 2010

La Banque africaine de développement (BAD) et la Banque islamique de développement (BID) ont signé mardi 21 décembre dernier à Djeddah un mémorandum d’entente afin de financer, à hauteur de 500 millions de dollars chacune, plusieurs projets en Afrique.

Les financements, répartis sur trois ans, se concentreront sur les secteurs des infrastructures, eau et assainissement, intégration régionale, éducation, infrastructure sociale, agriculture et sécurité alimentaire, développement de capacité institutionnelle ainsi que formation et statistiques, rapporte un communiqué de la BAD.

Les pays membres qui bénéficieront de ces fonds sont l'Egypte, les Comores, la Somalie, le Burkina Faso, le Tchad, le Cameroun, le Togo, l’Ouganda, le Djibouti, la Tunisie, le Gabon, la Gambie, la Guinée, le Mali, la Mauritanie, le Maroc, le Mozambique, le Niger, la Sierra Leone, la Côte d’Ivoire, la Guinée Bissau, l’Algérie, la Libye, le Nigeria, le Bénin, le Soudan et le Sénégal.

«L’objectif de cet accord est de stimuler le développement économique et le progrès social dans nos pays membres, en commun. Nos deux institutions vont coordonner les projets cofinancés en promouvant leur coopération technique», a déclaré le vice-président de la BAD, Kamal El Kheshen, cité par l'agence de presse APO.
 


Categories: General, Water

Subscribe to @ISSUE

Subscribe to our quarterly newsletter to get up-dates from the ICA

Learn More