La Banque mondiale suspend le financement d'un barrage hydroélectrique au Cameroun

11 March 2014

APANEWS

La Banque mondiale (BM) a décidé de geler ses financements, de lordre de 66 milliards FCFA, destinés au projet de construction dun barrage hydroélectrique dans la localité camerounaise de Lom Pangar (Est), pour protester contre le non respect des normes environnementale s, a appris APA lundi auprès du bureau local de linstitution financière.

Elle reproche notamment aux autorités camerounaises de ne consacrer qu'une enveloppe de 6 milliards FCFA à cet aspect, sur plus de 74,6 milliards FCFA d'investissement.

Les responsables en charge du dossier au ministère de l'Environnement, contactés par APA, ont toutefois indiqué que l'entreprise China International Water&Electric Corp (CWE), en charge des travaux, avait déjà régularisé la situation sur le plan notamment des infiltrations d'eau souillée de concassage.

D'une puissance installée de 30 mégawatts, le barrage de Lom Pangar, en dehors de l'apport financier de l'Etat du Cameroun, est cofinancé par la BM (66 milliards FCFA), la Banque européenne d'investissement (BE I, 19,7 milliards FCFA), la Banque africaine de développement (BAD, 33 milliards FCFA), la Banque de développement des Etats de l'Afrique centrale (BDEAC, 20 milliards FCFA) et l'Agence française de développement (AFD, 39,3 milliards FCFA).

Pour un délai d'exécution de 38 mois, il comprend, entre autres, une ligne de transport de 90 kilovolts sur une longueur de quelque 120 kilomètres, l'implantation d'un barrage muni d'un ouvrage de régulation des débits, d'une structure de prise d'eau usine, d'un évacuateur de crues et d'une hausse fusible, le développement, la construction et le fonctionnement d'un réservoir de 6 milliards de mètres cubes de 540 kilomètres carrés.


Categories: Energy

Subscribe to @ISSUE

Subscribe to our quarterly newsletter to get up-dates from the ICA

Learn More