Facebook s'apprête à lancer un service de transfert d'argent à l'international

23 April 2014

Agence Ecofin

Le réseau social Facebook a entamé des discussions avec la Banque centrale d´Irlande et des start-ups londoniennes en vue de lancer un service de transfert d´argent à l´international, rapporte le quotidien britannique Financial Times le 14 avril.
 


Les négociations avec le régulateur du marché financier irlandais ont atteint un stade avancé et la firme de Mark Zuckerberg serait en passe d´obtenir une autorisation pour proposer à ses utilisateurs un service permettant de stocker de l'argent sur sa plateforme, payer ses achats et effectuer des transferts d'argent, a-t-on ajouté de même source.
 


Le service de transfert d´argent et de paiement sera dans un premier temps valide à travers toute l´Europe. Mais le vieux continent, où les taux de bancarisation sont très élevés ne constitue pas une cible de choix pour le réseau social qui revendique 1 milliard d'utilisateurs à travers le monde.
 


Le véritable enjeu pour Facebook est profiter de ce nouveau service pour accroître sa présence dans les émergents, en visant une clientèle de migrants venus travailler en Europe. Selon la Banque mondiale, ces transferts d´argent devraient atteindre 436 milliards de dollars.
 


Pour la firme, qui tire l´essentiel de son chiffre d´affaires de la publicité et des jeux-vidéos, il s´agit de diversifier ses sources de revenus. En 2013, quelque 2,1 milliards de dollars de transactions ont transité par le réseau social, presque exclusivement via les jeux, selon des données de la SEC, le gendarme boursier américain.

Facebook touche des commissions de 30 % sur ces paiements et celles-ci pèsent 10 % de ses revenus. De même, le réseau social pourrait prélever des commissions sur les transactions effectuées via sa plateforme de monnaie électronique.


Categories: ICT

Subscribe to @ISSUE

Subscribe to our quarterly newsletter to get up-dates from the ICA

Learn More